Le temps comme allié…

temps

Avec les erreurs, on apprend. Avec le temps on comprend.

Je démarre cet article par cette petite histoire qui m’a été racontée par un ancien élève…
« … c’est dur de démarrer une révision pour un contrôle… je ne sais pas par quoi commencer, je prends mon classeur, je feuillette mon cours… mon gsm sonne, c’est un ami… je prends l’appel, la discussion s’éternise. Je reprends… mon estomac me pousse vers le réfrigérateur. Une heure plus tard, je n’ai pas encore démarré ma narration de recherche. Je suis perdu… de plus, je dois rendre un exposé en histoire… »
Vous êtes souvent débordé, vous avez des difficultés à travailler en temps limité, vous êtes toujours dans l’urgence… bref, votre travail est superficiel voire bâcler.

Comment faire ?

Ce week-end, j’ai rencontré une femme exceptionnelle. Elle s’appelle Zoulékan. Elle anime et gère une pension pour touristes de passage au 37 rue Issop Ravate, anciennement rue de l’Est, à Saint-Denis (0262410500). Un petit détour à la Pension Zoulékan Limbada et rencontrer cette dame est vivement recommandé. Son histoire illustre parfaitement l’état d’esprit et les outils à mettre en euvre pour que le temps soit un allié et non son esclave. Je vous livre à coeur ouvert ce que j’ai ressenti et vu lorsque cette brave Dame m’a racontée sa trajectoire de vie.

Son histoire est extraordinaire… Elle a 72 ans. A la mort de son mari, il y a quelques années, elle hérite d’une petite maison en bois sous tôle et d’une petite cour à l’arrière. elle décide alors  de créer sa propre entreprise en construisant quelques chambres à l’arrière de la cour pour accueillir les gens de passage. Très vite, son accueil, sa gentillesse, sa simplicité, sa générosité débordante, son enthousiasme et sa volonté de réussir vont lui donner une image de femme chef d’entreprise… le guide du routard la recommande et le succès est au rendez-vous. Son carnet de commande ne cesse de progresser et elle accueille des visiteurs du monde entier une nuit ou deux, parfois pendant plusieurs jours… Ses clients deviennent ses amis et des ambassadeurs de son entreprise.

Cette femme organise sa journée avec une précision atomique. Elle est debout chaque jour à 5 heures. Elle nettoie elle-même sa maison, son outil de travail est soigné, la propreté y règne naturellement. Au-delà des tâches ménagères et professionnelles, sa bonne organisation lui permet de maîtriser des imprévus, des situations inattendues et prendre des décisions efficaces et cohérentes, à n’importe quel moment, tout en gardant une cohérence dans ces choix tant spirituel, privé et professionnel. Avec le temps, elle a su créer son mode d’emploi du temps à l’image d’un expert en organisation.

Tout en l’écoutant religieusement, j’ai résumé sous forme d’une carte mentale pour nous éclairer sur sa technique de gestion de temps et avec son autorisation je partage et vous livre ses secrets…

Le temps comme allié

Je développe la carte mentale ci-dessus en mode linéaire avec des des détails tirés de l’expérience de Zoulékan et des capsules trouvées dans ma bertelle…

 Je vous propose ici de faire une petite pause et prendre un rendez-vous avec cette personne la plus importante… Vous.

Mon bilan personnel…

Le temps, comme l’eau en mouvement, s’écoule inexorablement, de façon irréversible, ce qui lui donne toute sa puissance. Le temps ne modifie pas son temps. Le présent est ce « petit temps » qui dure à peine quelques secondes. Aujourd’hui, tout doit aller très vite et tous veulent aller de plus en plus vite. L’impatience brusque le temps présent et génère le stress… un sentiment de « brouillon » semble peser sur nos actions. Le passé est la trace de ce a déjà existé. C’est dans le passé que l’on construit sa personnalité à partir de ses expériences. Le temps est une entité vivante. Notre temps se superpose, se télescope avec le temps des autres, sa famille, ses proches, ses camarades, ses professeurs, ses supérieurs…

Le passé n’est pas figé… le présent le complète à chaque instant pour donner du sens au futur, à ce qui va arriver. Le surfer attend la vague du passé pour vivre un instant éternel sur la vague du présent. Le futur est dessiné dans notre imagination et prolonge notre présent par nos objectifs, nos plans d’actions. Au fur et à mesure qu’avance le temps, le réel prend le pas sur la prévision. Les possibles et l’imprévu s’entremêlent et tout devient mystérieux et fascinant. l’aventure est au bout du chemin. L’avenir se construit, chercher le futur, l’anticiper, aller à sa rencontre sont des moyens pour ne pas être surpris, balloté, bousculé par les évènements. Le passé, le présent sont des instants finis alors que le futur est à construire… Un temps pour rien, sans emploi est source d’ennui ; un temps utilisé correctement, vécu avec passion est source de plaisir, de satisfaction et renforce l’estime de soi. Tout est encore possible… Yes you can, All is possible !

1. Qui suis-je ?…

J’ai traité un article sur ce thème. Je vous le recommande… vous trouverez alors des outils pour faire une pause avec vous et mieux vous connaître.

2. Mon portrait et le temps…

Cerner sa personnalité est essentielle pour prendre conscience de ses points forts et de ses points faibles.

Par rapport au temps, vous pouvez avoir plusieurs comportements :

  • vous êtes un actif, un battant et aimant l’action
  • vous menez plusieurs choses à la fois, vous supportez mal la critique et votre action est plutôt brouillon
  • vous vous ennuyez et vous ne savez pas quoi faire
  • vous préférez peser vos décisions avant d’agir et vous n’aimez pas changer vos habitudes
  • vous rêvez souvent, vous êtes plutôt lent et vous avez une tendance à porter la faute sur les autres

3. Mon rythme d’activité

Etes-vous du matin ou êtes-vous du soir ?

Les êtres vivants vivent suivant un rythme biologique interne qui dépend de facteurs tant externes qu’internes : la lumière, l’obscurité, la chaleur, le froid, le bruit, le silence, l’entourage proche, les saisons, le sommeil, le repos, l’activité cérébrale… mais aussi, la volonté, la motivation, l’estime de soi, l’humeur du moment, l’heure du réveil…

La capacité d’attention, de compréhension, de réflexion se situent plutôt entre 9 heures à 12 heures (dissertation, exposé, problèmes de mathématiques) et de 15 heures à 22 heures (mémorisation, révisions). Entre les deux, préférez la détente, la pratique d’un sport, la mise au propre de ses notes de cours…

Allez sur le site sciav.fr/1iyPESt pour déterminer son chromotypie pour mieux organiser sa journée et de complétez le diagramme suivant pour mieux cerner votre rythme d’activité quotidien.

4. Q-sort : le temps, c’est…

Voici un Q-Sort pour réfléchir sur votre gestion du temps.

Le but de ce questionnaire n’est pas de rechercher une bonne réponse mais de vous permettre de mener une réflexion sur votre rapport au temps, d’identifier votre attitude face au temps et ainsi vous rendre plus efficace vos actions.

Parmi les 20 phrases, je choisis :

  • Les 2 qui me correspondent le plus
  • Les 4 qui me correspondent peu
  • Les 8 pour lesquelles je n’ai pas d’opinion
  • Les 4 qui ne me correspondent pas trop
  • Les 2 qui ne me correspondent pas du tout
  1. Je pense que bien m’organiser consiste surtout à bien gérer mon temps
  2. Je maîtrise le temps pour faire mon travail scolaire
  3. Je fais le point régulièrement sur la manière dont je gère mon temps et je suis parfois amener à modifier certaines habitudes
  4. J’ai mes « trucs » pour gagner du temps
  5. Il me reste assez de temps pour les loisirs
  6. Je connais mes motivations, j’ai des projets à moyen et long terme
  7. Je sais où passe mon temps
  8. Je réfléchis chaque jour, quelques minutes à l’organisation de ma journée
  9. Je dors suffisamment
  10. Je sais toujours m’occuper
  11. Je me fixe des objectifs concernant mes études et ce que je ferai plus tard
  12. Je tiens compte de mon rythme personnel dans l’organisation de mon travail
  13. Je ne me plains pas de manquer de temps
  14. Je me donne du temps pour ne rien faire ou faire ce qui me plaît
  15. L’imprévu ne me prend pas au dépourvu
  16. Je connais les matières où j’ai tendance à bâcler mon travail et celles où j’ai tendance à passer plus de temps
  17. Je distingue l’essentiel de l’accessoire
  18. Je me fixe des dates et des heures limites
  19. J’utilise efficacement, le gsm, la tablette, la télévision
  20. Je ne fais qu’une chose à la fois et je m’y tiensMa motivation, les mobiles qui me poussent à agir…

tableau Qsort

5.  Ce qui me pousse à agir…

  • Je manque toujours de temps
  • J’agis souvent dans la précipitation
  • J’agis toujours au dernier moment
  • Je suis toujours débordé
  • Je passe trop de temps sur un exercice
  • Je refuse toute aide
  • Je fais mon travail souvent à la dernière minute
  • L’urgence me stimule
  • Je travaille beaucoup et souvent jusqu’à tard dans la nuit
  • J’accepte plus d’activités que je ne peux réellement assurer
  • Je me laisse porter par les évènements
  • Je privilégie plutôt la quantité que la qualité du résultat

Par rapport à vos réponses, choisir trois règles de priorités dans la liste suivante :

  • Ne pas confondre vitesse et précipitation
  • Travaillez selon votre rythme
  • Donnez-vous des priorités
  • Planifiez votre travail
  • Acceptez vos limites
  • Savoir distinguer l’essentiel de l’accessoire
  • Donnez-vous des critères de réussite
  • Fixez-vous des objectifs réalistes en fonction de votre projet global
  • Travaillez en équipe
  • Apprenez à dire non
  • Agissez toujours en fonction de vos objectifs personnels
  • Améliorez vos méthodes de travail

6. Mon emploi du temps…

Le temps consacré au travail détermine l’organisation de la journée, de la semaine, du mois, de l’année… de toute une vie. Le temps devient son allié lorsqu’on peut l’utiliser avec liberté, avec amour, vécu et consacré à des activités que l’on aime.

Chacun doit être capable de décider de l’usage du capital-temps disposé.

Sur vingt-quatre heures, nous utilisons plus de onze heures pour nos besoins biologiques (dormir, manger, son corps). Il nous reste environ Treize heures dont sept heures pour son emploi du temps scolaire, trois heures de travail personnel, une heure de transport, distractions, vie familiale… loisirs.

Nous allons maintenant enquêter, détailler le temps disponible chaque jour pour mieux l’optimiser. Votre sincérité est essentielle dans cette phase.

Prenez un jour de la semaine… aujourd’hui par exemple, qu’avez-vous réellement fait ?

Notez les moments essentiels et les moments « pour rien ».

La loi de Pareto est un moyen de vérifier  si l’essentiel prend peu de temps , si l’accessoire en use beaucoup : 20 % du temps produit 80 % des résultats .

J’utilise la matrice d’Eishenhower pour classer les tâches à effectuer, fixer les priorités, m’adapter à des divers imprévus, apprécier les urgences, bref à donner du sens à mes choix à un instant t.

Eisenhower

Le tableau est partagé en quatre zones qui donnent des indications sur l’importance et l’urgence des tâches à accomplir :

activités importantes et urgentes à exécuter immédiatement et à effectuer soi-même :

(TIU)/ici et maintenant : activités importantes mais peu urgentes qui peuvent attendre sans conséquence sur le déroulement de l’ensemble

(TIu)/attendre ou à déléguer : activités urgentes mais peu importantes à faire soi même ou à déléguer si possible

(TiU)/à exécuter en temps utile : activités inutiles sans impact direct sur les objectifs fixés et qu’on peut abandonner

(Tiu)/laisser tomber

Comment se passe votre semaine ?

Des questions à se poser :

  • Si une tâche vous a pris un peu plus de temps que d’habitude, posez-vous la question du pourquoi ?
  • A quel moment avez-vous été le plus efficace ?
  • Faites-vous des choses inutiles ?
  • Avez-vous noté les moments perdus, les pertes de temps (attentes, rêveries, gsm, …)
  • Faites-vous passer le plaisir avant le travail ?
  • Pouvez-vous améliorer l’utilisation de votre temps ?

La suite…Il fait tard, j’arrête pour ce soir mon article sur le temps. Je dois traiter encore de deux points relatifs à mon coin de travail et mon hygiène de vie. Lisez cet article, laissez moi vos commentaires et je vous livrerai et complèterai cet article sur la gestion du temps la semaine prochaine. En attendant, je vous propose cette vidéo pour mieux comprendre cet allié hors du commun… le temps.

Pour finir, voici un petit problème qui a été proposé par un ami du mathématicien anglais Godfrey Harold Hardy en vue de le déstabiliser…

 

Enoncé :                                                  Le bourdon et les deux trains…

Deux trains partent respectivement de deux gares distantes de 160 kilomètres à la rencontre l’un de l’autre et à la vitesse de 80 kilomètres à l’heure. Un bourdon part avec le premier train à la vitesse de 100 km.h-1 et suit la voie. Lorsqu’il rejoint le deuxième train, il fait demi-tour et repart en sens inverse ; il rejoint le premier train, fait demi-tour et continue la manœuvre. Lorsque les deux trains se croisent, le bourdon tombe mort d’épuisement. Combien de kilomètres a-t-il parcouru ?

Malgré le temps qui nous sépare, pouvez-vous aider et sauver l’honneur de notre grand mathématicien Hardy ?

Consigne :

Toute trace de recherche même si elle est incomplète, toute prise d’initiative, même si elle n’aboutit pas, sera prise en compte dans la notation.

Essayez de résoudre cette tâche complexe… vous pouvez me laisser vos remarques, vos solutions. J’apporterai une attention particulière à chacune des réponses laissées dans la partie commentaire de cet article.

Prenez une feuille blanche et lancez-vous. J’attends vos commentaires.

Nou artrouv.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s